Les petites vagues

Fiction / Ariane Louis-Seize / Québec / 12 minutes

Lors d’un souper familial, Amélie se sent seule alors que son grand cousin préféré invite une amoureuse pour la première fois. Témoin de leurs échanges, elle laisse libre cours à ses fantasmes.

La  réalisatrice    Ariane Louis-Seize  

Entrevue avec la réalisatrice

La fabrique culturelle

Capture d’écran, le 2020-04-22 à 13.41

Mot du comédien

Jules Roy-Sicotte

Mon désir de raconter des histoires me vient de très loin. C’est à l’école primaire et ensuite au secondaire que j’ai commencé à écrire des pièces de théâtre dans lesquelles j’aimais mettre en scène des personnages singuliers. Puis, comme il n’y avait pas de programme de théâtre au Cégep de l’Outaouais, je me suis inscrite dans le programme de Cinéma. Ce fut une véritable révélation! En 2013, j’ai étudié la scénarisation à l’Institut national de l’image et du son, ce qui a définitivement donné le coup d’envoi à ma volonté de faire du cinéma une carrière.

Dans chacun de mes films, j’aime permettre aux spectateurs d’entrer dans l’imaginaire et dans l’intériorité des personnages que je mets en scène. En créant des espaces d’intimité avec ceux-ci, j’aspire à faire vivre des expériences enivrantes, et à rendre visible l’invisible.

Activité à faire à la maison

Changer le point de vue du film 

Imaginez que l’histoire n’est plus racontée du point de vue d’Amélie mais de son cousin. À quoi pourrait il penser? Écrivez l’histoire comme si c'était son journal intime. 

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon